Conseils relatifs à l'obligation de péage

  • Informez-vous à temps avant votre départ sur le péage obligatoire en Autriche et sur le maniement et le fonctionnement de la GO-Box.
  • N'oubliez pas : le péage obligatoire est valable dès la frontière ou dès la première entrée sur les autoroutes et voies rapides !
  • Adressez-vous à tout moment à l'ASFINAG Service Center si certains points ne sont pas clairs.
    • Si nécessaire, ayez recours à la possibilité d'acquittement ultérieur du péage :
      dans les 5 heures et 100 kilomètres suivants auprès d'un point de vente GO ou de la surveillance du péage.
    • en cas d'utilisation d'une catégorie trop basse (nombre d'essieux), ou d'une classe d'émission incorrecte, dans les 96 heures par téléphone auprès de l'ASFINAG Service Center, en ligne sur le SelfCare Portal ou via l'app ASFINAG.
  • Dans le pire des cas : acquittez les péages de substitution dans les délais impartis et de manière conforme. Vous évitez ainsi l'engagement d'une procédure de sanction administrative coûteuse.
  • En cas de sanction administrative, les autorités administratives de la circonscription compétentes dans votre cas vous contactent. Elles sont alors votre interlocuteur pour toute question relative à la procédure.

Nous prenons votre cas au sérieux. Les propositions d'amélioration mais également les réclamations relatives aux sommations de péages de substitution sont contrôlées avec la plus grande précision. Le délai de paiement demeure cependant valable même en cas de réclamation.

Contrôle du péage

Contrôle automatique

Le contrôle automatique se fait via les caméras de contrôle positionnées sur les portiques de péage. Elles surveillent l'acquittement correct du péage sans entraver la circulation. Tous les véhicules passant sont automatiquement classés en fonction de leur nombre d'essieux et l'acquittement du péage correct est contrôlé. Il existe outre cela des dispositifs de contrôle portables qui sont régulièrement déplacés.

En cas de soupçon lors des contrôles automatiques, une photo du véhicule concerné est transmise à la centrale de contrôle ASFINAG (Enforcement-Center) et contrôlée manuellement. En fonction du résultat du contrôle, le matériel photo est soit jeté, soit l'information est transmise à la surveillance des péages ou une sommation de paiement d'un péage de substitution par écrit est envoyée.

Contrôle manuel

L’Enforcement Center collabore étroitement avec les employés du service technique et du service de contrôle. Vous trouverez ici plus d’informations sur le service technique et le service de contrôle d’ASFINAG et ses compétences ...

La surveillance des péages contrôle le respect de l'obligation à péage sur les points de contrôle de circulation ainsi que sur les parkings, mais également durant le trafic fluide.

Le service de contrôle et clientèle

Les collaborateurs et collaboratrices du service de contrôle et clientèle ASFINAG (en abrégé « Surveillance du péage ») sont des organes de la surveillance publique. Ils sont formés dans des centres de formation des exécutifs de sécurité et assermentés par les autorités administratives de la circonscription. Ils possèdent des cartes d'identité de service qu'ils présentent sur demande.

Durant les sorties de contrôle, la surveillance du péage vous aide, vous conseille et vous informe également sur le réseau routier prioritaire (aide d'urgence, sécurisation en cas d'accident, de bouchons ...).

Habilitations

Habilitations égales de la surveillance du péage

Les collaborateurs et collaboratrices de la surveillance du péage peuvent

  • arrêter les conducteurs et conductrices de véhicules automobiles à l'aide de signes clairement visibles ou audibles (par ex. avec un gyrophare bleu, une cale d'arrêt, une inscription lumineuse à l'arrière du véhicule de contrôle) ;
  • constater l'identité de la conductrice, du conducteur et du/ de la propriétaire du numéro d'immatriculation ;
  • contrôler le véhicule, l'appareil de véhicule (GO-Box) ou bien l'apposition de la vignette, le chronotachygraphe, le mesureur de trajet et l'appareil de contrôle CE ;
  • exiger les paiements de péage de substitution et les réceptionner ;
  • empêcher les véhicules de poursuivre leur route par des mesures adaptées (par ex. bloc-roue, retrait des papiers du véhicule) ;
  • prendre des mesures pour engager une procédure de sanction administrative et prendre une prestation de sécurité provisoire pour les autorités.